Forum de la guilde Corellisi Doaba sur Battle Meditation
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fille aux yeux jaunes

Aller en bas 
AuteurMessage
Mryss
Civil


Messages : 5
Date d'inscription : 30/05/2015
Localisation : Probablement quelque part dans la bordure extérieure.

MessageSujet: La fille aux yeux jaunes   Sam 30 Mai - 11:44

La fille aux yeux jaunes... PARTIE UNE

Le vieil homme resserrait sa ceinture... sentir la chaleur de ses habits de cuir usés, celle-là même qu'il connaissait depuis... quelque chose comme toujours, le rassurait.
Il eu un petit sourire, malgré le lieu qu'il traversait, "ce vaisseau est aussi délabré que toi mon vieil ami" se dit-il.
La balise de détresse l'avait attirée ici et bien qu'il n’était plus de prime jeunesse, cela faisait bien longtemps qu'il n'avait vu de modèle de gros transporteur comme celui-ci...
Il avançait, comme il l'avait toujours fait, le seul bruit sourd de ses pas et de quelque jets d’étincelles se faisaient entendre...

Le transport était en ruine, et il n'y avait que grâce à ses boucliers vacillants que ce dernier ne se disloquait pas, et cet état ne durerait pas, ce brave le savait.
Mais les ruines était son univers, souvent sa route fut pavée de décombres, et contrairement à cette fois là, il en était l'origine bien plus qu'il ne l’aurait souhaité.
"il n'y a que la paix", le vénérable Jedi n'y croyait plus, car ses yeux clairs n'avaient vu que trop de guerre...
alors qu'il passait l'écoutille à moitié effondrée, il entendit un cri.
Il le reconnût immédiatement - les cris il les avait tous entendus, les cris d'agonie, de terreur, de joie, des cris d'espoir et de folie... mais ce n’était aucun de ceux-là - cette fois, il s'agissait du cri de l'innocent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mryss
Civil


Messages : 5
Date d'inscription : 30/05/2015
Localisation : Probablement quelque part dans la bordure extérieure.

MessageSujet: Re: La fille aux yeux jaunes   Sam 30 Mai - 11:45

**interlude**

Le vent balayait la plaine, elle sentait sa fraîcheur filer entre ses cheveux et s'égarer sur sa propre nuque.
Elle écoutait, là, à genoux, sur le sol, les mains sur ses cuisse, le soleil illuminer la plaine, le contact de l'herbe encore couverte de rosée matinale, son environnement virevolter de manière imperceptible, elle écoutait ce que ses oreilles ne pouvaient entendre.

Tant bien que mal elle cherchait à matérialiser son image dans son esprit... si les bribes de visions chaotiques et imprécises s'enchaînaient, ce qu'elle crût voir elle ne pouvait s'en souvenir, quand bien même, c'est de lui dont elle avait besoin maintenant, quitte à n'en avoir qu'un aperçu morcelé et distordu.
Si ce dernier n’était uniquement issu de son imagination, elle s'en moquait, ce qu'elle voulait c’était simplement s'évader loin de la crainte et du jugement d'autrui.
Rêvant l'homme s'approcher de l'enfant avec un air de léger dégoût qu'elle connaissait si bien, elle ne put réprouver un léger sourire.

Ils s'approchaient;
elle devait être à l'entraînement à cette heure, mais elle détestait cela, elle ne voulait plus se battre, ne souhaitait plus trancher l’orgueil, attiser la flamme de la jalousie...

Ils s'approchaient et les cris des non-dits l'extirpèrent de son refuge de pensées, pourquoi ne voulaient-ils pas entendre les hurlements silencieux? Les faire taire?

Elle disparut.

Le vent balayait la plaine, le groupe de jeunes apprentis ne sentait sa fraîcheur filer entre leur cheveux, bien trop concentrés sur la tâche qui leur avait été confiée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mryss
Civil


Messages : 5
Date d'inscription : 30/05/2015
Localisation : Probablement quelque part dans la bordure extérieure.

MessageSujet: Re: La fille aux yeux jaunes   Sam 30 Mai - 11:47

La fille aux yeux jaunes... PARTIE DEUX

...ensuite il y eut le silence... les cris qui avaient dévoilé la cachette de l'enfant s'évanouirent à mesure que ce dernier plongeait de plus en plus profondément dans les abysses formant les yeux gris du vieil homme.
Une mer emplie d'épaves et de souvenirs, un espace insondable... cette mer à laquelle on donna le nom d'expérience.
Mais ce regard calme en surface, aux courants pourtant très puissants, trouva forte opposition en les immenses globes qui brillaient, dans cette pénombre, d'une lumière jaune et puissante, une lumière qui ne demandait qu'à briller d'une lumière plus forte encore.

"et bien qu'avons nous là... qui es-tu donc petit monstre?" dit le sage en guise de présentation...
Déjà le vieil homme avait outrepassé l'enveloppe de l'enfant et s'égarait, à son tour, dans l'esprit du récemment né, regardant à travers les petites torches, regardant à travers les apparences...
regardant la Force.

Le Jedi rechercha doucement au sein de ses vêtements quelque nourriture à donner au nourrisson, une barre énergétique ou quoi que ce soit, quand il réalisa...

Ayant pris le temps d'analyser la pièce, il remarqua les traces du combat, il remarqua le corps de la femme à la peau rouge, la sombre lame vibrante encore à la main, dans une position menaçante malgré l'absence de vie qui marquait son regard, la présence des corps de trois agresseurs fût le témoignage de la détermination de celle qui n'était plus.

"Les mères Sith protègent aussi leurs enfants...".

Ce fait venait de confirmer une chose que l'homme savait depuis bien longtemps.

L'heure de prendre une décision était venue...
"et bien petit démon, je ne peux pas t’offrir la vie que tu mériterais, mais celle que je peux te donner sera toujours plus enviable que celle-ci..." proposa l'ancien en observant la scène qui l’entourait;
-je n'en ai jamais souhaitée d'autre-



"...qu'en dis tu?"
-comment aurais-je pu refuser? A vous qui m'avez donné ma vie?-




en guise de réponse l'homme reçut quelque babillage,  et alors qu'il s'approcha de l'enfant avec un air de léger dégoût qu'elle connaîtra si bien, elle ne put réprouver un léger sourire...

"...alors qu'il en soit ainsi"
Et pour la première fois le vieil homme prit la jeune fille dans ses bras.

Le contrat était passé.

Il y a un univers, l'homme serait parti au plus vite devant le conseil, imaginant un vaste complot, criant au monstre, ou encore, aurait-il choisi de mettre fin à la sombre menace depuis la source...

Mais pas aujourd'hui.
Aujourd'hui le maître devait présenter un nouvel élève à l'ordre, un élève comme un autre... un élève si petit mais déjà si grand...

Le jedi quitta le vaisseau fantôme avant d'avoir fini son investigation car maintenant il devait se concentrer sur sa mission.
Il déposa l'enfant dans sa navette, à l'apparence rouillée et fatiguée, et pourtant si vaillante et robuste, une véritable représentation de son propriétaire, toujours pleine de surprises.
Elle était remplie de toutes sortes d'objets, désordonnées par les manœuvres régulières de l'appareil, une lumière douce émise par les quelques éclairages encore en état de marche emplissait les espaces. La pièce circulaire principale intriguait la jeune enfant, de par l'ensemble des formes qui la composait: des blocs de données et autres souvenirs culturels posés sur les sièges placés à la circonférence de la pièce, le drôle de bruit émis par l'appareil de transmission au centre de cette dernière... et la vue de l'épave s'éloignant au travers de la vitre du cockpit ouvert, placé juste de l'autre coté d'un petit sas.

Le vieil homme aperçut une ultime fois les formes géométriques du vaisseau en sursis, tellement délabré qu'on ne pouvait lire que les quelques dernières lettre de son ancien nom qui ornait sa coque percée: "...mryss",
puis il n'y eut que le vide...

...et un nouveau départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mryss
Civil


Messages : 5
Date d'inscription : 30/05/2015
Localisation : Probablement quelque part dans la bordure extérieure.

MessageSujet: Re: La fille aux yeux jaunes   Jeu 4 Juin - 17:57

**interlude**

Le soleil filtrait, ce matin-là, au travers des vitres de la grande salle circulaire.
Face à l'entrée, se tenait une icône.

Assise, accoudée sur la table, les mains jointes masquant les légères rides qui se formaient sur son visage, maître Satele fixait l'impressionnant entrebâillement de la porte de son regard perçant.
Une autre femme s'avançait doucement vers la table du conseil, silencieusement, elle termina sa marche en effectuant un léger signe de tête en guise de salutation.
L'auditoire, largement réduit par le manque de disponibilité de ses membres, n'était constitué que de cinq personnes, dont deux n'était pas physiquement présentes.

Shan prit la parole: " tu as demandé une audience Yuon?"
-"en effet Maîtres, si j'ai demandé une réunion exceptionnelle du conseil aujourd'hui, c'est à cause d'une nouvelle parvenue à mes oreilles..."
-"le cas de l'apprentie Mryss?" répondit Satele
- "exactement"- répondit celle qui se tenait debout - "j'ai été informée de votre volonté à l'intégrer aux ordres combattants..."
-"elle l'a mérité" rétorqua alors maître Jaric Kaedan, lançant un regard rude, durci par son impressionnante balafre,  vers maître Par
-"ce serait une erreur..." soutînt celle-ci
-"moins que de s'en passer: cette jeune apprentie surclasse les padawans les plus brillants au combat, et est capable de mettre à mal nos chevaliers les plus talentueux... c'est une combattante hors-pair!"
-"Elle déteste se battre!"
-"comme nous tous!" le guerrier n'était déjà plus assis...
-"ne vous moquez pas de moi Maître! Je ne suis ni assez vieille, ni assez folle pour être prise pour une vieille folle!" s'exclama l'oratrice, puis tourna son regard implorant vers Satele avant de reprendre: "...cette enfant passe le plus clair de son temps dans la bibliothèque ou à méditer, c'est une élève studieuse et douée, qui ne jure que par la connaissance et la réflexion... elle pourrait devenir une de nos plus grande érudite..."
-"le temps n'est malheureusement plus à la contemplation, Yuon,  c'est d'acteurs dont nous avons besoin... pas de Philosophes! De plus..." puis l'homme eu un moment d'hésitation...
-"...de plus?" l'interrogea Yuon, pleine de malice.
-"...de plus ces raisons sont suffisantes"
-"vous êtes sûr que vous ne voulez ajouter le fait que certaines connaissances ne devraient être révélées à l'ennemi? ...  OH! non? ...serait-ce par ce qu'elle fut amenée ici par maître Sarastro, et qu'aujourd'hui encore elle reste proche du vieux loup?" fit sur un ton presque amusé la plaidoyante...
-"Votre attirance déplacée pour les espèces exotiques n'a rien a voir dans cette décision, pas plus que..."
-"il s'agissait donc du premier point..." coupa l'érudite, son piège effectif...
-"il suffit - intervint maître Shan - nous n'avons vraiment pas besoin de nous quereller en ces moments troublés..."se levant à son tour, avant de reprendre "et l'intéressée, comment accueillera-t-elle cette décision à ton avis, Yuon?"
-"Bien... elle le prendra bien, comme elle a toujours bien pris les caprices d'autrui..." dit lentement la sage, le regard tourné vers un endroit qui n'était pas ici...
après un instant de réflexion, maître Satele annonça: "Vous ici présent, maîtres et membres du conseil, je me fie à votre sagesse et votre avis au sujet de l'apprentie Mryss, votons pour l'avenir de cette enfant, pensez vous que la nommée en ce jour Padawan de l'ordre Jedi, doive rejoindre les forces actives de la République? Que la force guide votre choix..."

...en ce jour, la seule qui ne leva pas la main fut maître Satele...

regardant autour d'elle, Shan repris enfin "la décision est prise Yuon, tu peux disposer..."
-"je vais annoncer la nouvelle à cette pauvre petite" termina d'un ton las maître Yuon Par avant d'effectuer un signe de tête respectueux et de s'en aller.

Ses pas résonnaient alors qu'elle descendait les escaliers du temple. Elle savait exactement ou chercher... elle connaissait parfaitement cette jeune demoiselle au regard de braise; elle essayait toujours de connaître parfaitement les  gens qu'elle appréciait...
Laissant l'imposant bâtiment derrière elle, s'écartant des chemins les plus fréquentés, après avoir rendu les salutations de quelques membres de l'ordre qui croisaient sa route, Yuon mit sa capuche et s'enfonça plus profondément encore hors des sentiers battus.
Elle s'arrêta un petit moment, pour contempler le délicat environnement qui l'entourait, puis , reprit son chemin vers la lisière d'une petite clairière isolée.
Elle l'atteignit bientôt, aperçut l'espace d'une centaine de mètres de diamètre, composé d'une petite fontaine naturelle, d'une riche flore et de quelques arbustes verdoyants...
C'est alors qu'elle la vît, là, à genoux, sur le sol, les mains sur ses cuisses écoutant le soleil illuminer la plaine, la fraîcheur de l'eau filant sans cesse,  les formes de vies autour d'elle lutant pour leur propre survie, écoutant ce que ses oreilles ne pouvaient entendre...
Maître Par se surprit à rester là, accoudée à un arbre robuste, observant la toute jeune adulte, observant longuement,

observant une mère qu'elle aurait souhaité connaitre,

observant une enfant qu'elle aurait aimé avoir...

Le temps défilait, telle la vaillante rivière, quand enfin la nouvellement promue, ignorant tout de son état, demanda calmement "que puis-je faire pour vous aujourd'hui maître" se levant et se tournant vers son observatrice.
La peau rouge de la fille et son regard brillant, d'un jaune éclatant, contrastait avec la douceur des traits de son visage, encadré par des cheveux fins, noirs comme une nuit sans lune.

"je viens t'annoncer que tu vas être nommée officiellement Padawan, félicitation mon enfant, le conseil prépare en ce moment même ta cérémonie d'intronisation..."
la surprise se laissa voir dans les yeux de Mryss et fut accompagnée de ces mots: "c'est inattendu, merci maître" et un léger sourire apparût sur les lèvres de l'enfant.
qui reprit presque aussitôt d'un signe de tête en gage de respect et des paroles suivantes "j'essaierai de me montrer à la hauteur des responsabilités que l'on m'accorde...."
-"tu as mérité cette marque de confiance mon enfant, tu sera bientôt mise sous la tutelle d'un maître et servira les valeurs de l'ordre puis de la république dans les forces combattantes..."
-"je vois..." puis son regard s'illumina, et elle redressa la tête une lueur d'espoir apparût autour d'elle "maître Sarastro..."
-"...Cela me paraît difficile mon enfant" coupa Yuon, la lueur se changea en une légère déception, alors que Mryss baissait doucement la tête, maître Par ajouta: "mais ne t'inquiète pas, je vais m'arranger pour que l'on te mette à la charge d'un bon maître Mryss, je t'en donne ma parole..."
-"merci maître, je ferai mon possible pour être à la hauteur des attentes de mon futur mentor" exprima pleine de doutes cette dernière...
-"j'en suis certaine, maintenant va, mon enfant, tu dois avoir fort à faire..." finit maître Par, accompagnant ses paroles d'un doux sourire...
après un bref signe de reconnaissance envers son interlocutrice, Mryss se mit rapidement en marche en direction du temple.
La regardant s'éloigner, à nouveau accoudée à son arbre, la sagace jedi se dit à elle-même malicieusement: "difficile, oui, mais pas impossible..."

enfin elle se mit en route à son tour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fille aux yeux jaunes   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fille aux yeux jaunes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sacrée découverte (PV Rec)
» [Culture] Site officiel Hero Factory mis à jour pour 2013
» creation reborns yeux fermés et ensuite ouverts...
» Archives de Remar [RP]
» "Fille Populaire" nouveau jeu de pouffette !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corellisi Doaba :: Quartiers chics :: Republica museum-
Sauter vers: