Forum de la guilde Corellisi Doaba sur Battle Meditation
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le dernier espoir d'un rebelle

Aller en bas 
AuteurMessage
Scott Sullivan
Padawan
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 24

MessageSujet: Le dernier espoir d'un rebelle   Dim 20 Nov - 12:05



Soundtrack

La nuit était parsemé d'étoiles, harmonisé avec la lueur de la lune qui reflété le visage en larme d'un jeune jedi allongé sur l'herbe humide, perdu dans ses songes.

Pouvait il seulement ce faire appelé ainsi ? Non songea Alazan, malgré le peu d'information véridique dont il disposait sur les jedi, il n'était pas comme eux. Les jedi prônait la paix avant la guerre.

Azalan avait toujours servit et combattu pour les idéaux du "Dieu" Urlanda, jamais il n'avait songé un seul instant aux proportions que sa vie aurait pu prendre si les choses c'était déroulé autrement.

Le souvenir était toujours aussi frais, aussi clair que la lueur de la lune qui surplombait Corellia. Et ce, malgré mon jeune âge. Le jour ou Urlanda était venu à ma rencontre, ce jour la, le tonnerre grondé sur le village de Vor'thelin qui était proche de la mer, relativement prêt de la cote Gemini. Le vent était glacial et la pluie incessante s'harmoniser avec le tonnerre dans un fracas sonore à en couper le souffle.

Attablé, mes parents discuté d'un sujet dont je ne comprenais pas le moindre sens, puis quelque chose me chagrina, je n'arrivais pas à comprendre pourquoi, l’ambiance était soudainement plus pesante qu'elle ne l'était déjà. Je me mis à pleurer lorsque mon père dégaina son sabre laser, et ce malgré la beauté de la lame qui généralement me rappelait le soleil.

Ma mère quant à elle me saisit dans ses bras si chaleureux et m'emmena dans la cave, derrière un tas de caisse. Son regard pourtant si magnifique était en proie à de terrible tourment, la tristesse. Les larmes coulait sur son visage alors qu'elle me murmuré de son air bienveillant de rester caché. A l'époque, malgré mon inquiétude, je n'avais pas saisit la gravité de la situation et surtout que le regard de ma mère, aura était le dernier.

Elle remonta hâtivement l'escalier et referma la cave, j’entendis des vrombissements à l'étage, je reconnaissait ce bruit parmi tant d'autres. Le bruit de sabre laser qui s'entrechoquait.
Puis, soudainement plus rien. Je me rappelle seulement que mon cœur souffrait, pourtant, malgré mon analyse, je n'avais aucune blessure mais j'avais mal. L'impression qu'une partie de moi était partie, à jamais ne cesser de me hanter.

Après un long silence dont je ne saurais mesurer le temps, je ressortis  de ma cachette, remontant l'escalier vers le salon, ne me doutant pas un seul instant de la découverte macabre que j'allais faire, celle de mon père, étalé au sol en deux parties. Alors que mes larmes commencèrent à s'accentuer, alors que la peur me gagné, je pris mon courage à deux main et je chercha ma mère parmi la maison, sans la trouver, je finis par revenir dans le salon, qui était dans un état déplorable, et mon regard ce figea au seuil de la porte ou un homme encapuchonné et au sabre laser d'un rouge vif demeuré, s'avançant vers moi lentement, il prononça ce qui allait être ces derniers mots.


"Gunrich aurait donc oublié de nettoyer les lieux ?"
dans un ricanement il leva son sabre à deux mains, j'étais recroqueviller sur moi même, je sentis la chaleur chaude du laser fusé vers moi lentement mais surement, puis soudain, j'entendis le Sith hurlé de douleur, des craquements sinistre et sonore assaillants  mes oreilles, je risque un regard et vis l'homme menaçant démembré devant moi, lévitant à même le sol, ses articulations étaient répartis dans des sens illogique, contraire à la nature elle même. Puis il fus éjecter avec violence par la fenêtre, un homme s'avançant devant moi. Ce dernier portait un masque avec des symboles dont je ne connaissais pas la signification, sa bure était d'un blanc pur, alors qu' il s'avança vers moi et me tendit la main en citant

"Je suis ton seul espoir, viens avec moi mon enfant et ensemble nous récupérerons ta mère. Et au pire, nous lui rendrons justice"


Je n'avais pas pris conscience de l'engagement dont je m'étais affranchis à cet époque, mais désormais, beaucoup de chose avait pris un sens.
Même si je ne comprenais pas pourquoi Urlanda avait estimé que j'étais digne de son intérêt, cet époque était révolue et ce, depuis que j'avais eu une vision d'Urlanda, admirant un carnage sans nom. La terre, la faune, la flore étaient au proie au flamme, des civilisations Corellienne anéantis, des femmes pleurant leurs enfants tombé, des familles brisées. Cette vision m'en donne encore des frissons.

Cette vision était cependant tout contraire aux idéaux annoncé par Urlanda, lui qui prônait la paix, l'amour et un monde sans Sith, serait coupable d'une telle atrocité ?

J'eus trouvé ma réponse, profitant de mon grade d'héritier, je me faufila dans les quartiers personnel d'Urlanda, cherchant hâtivement des informations suite à ma vision, je fus vite troublé par la découverte d'un datacron dont je commençait à exploiter le contenu pour ma connaissance, je risquais gros, même en tant qu'héritier, mais ce risque en valu la peine.

J'avais la preuve qu'Urlanda ne souhaitait nullement la paix. Ses véritables ambitions était la vengeance, le soit disant Dieu de la paix, l'incarnation même de la Force était en vérité un enfant issue d'une famille noble, qui avait était accusé de complot avec diverses organisations mafieuse contre le souverain de Corellia.

Et le pire c'était ses prévisions, les fragments de cartes ne menait pas à des savoirs antique mais à un artefact jedi, un artefact bien trop dangereux, surtout pour être combiner à une bombe nucléaire, la puissance serait t-elle que plusieurs secteurs pourrait être irradier de la surface de Corellia, même si il était impossible de déterminer avec certitude les dégâts que ça occasionnerait, les motivations n'en rester pas moins cruelle.

Je finis  par repartir des quartiers d'Urlanda avec le plus de discrétion dont je pouvait prodiguer, je devais alerter tous le monde. Et le meilleur moyen, c'était la réunion générale des Forces du Verdict.

Ce fus une erreur, alors que j’accusai et affichait les preuves contre Urlanda, je fus emprisonné et comme sentence la torture et la mort était de vigueur, mais je n'avais pas idées de la rebellions que j'avais enclenché.

Lors de mon trajet pour la salle de torture, plusieurs de mes gardes personnel dont je ne connaissais même pas, dont je n'avais pas estimer l'important jusque-ci, me libérèrent et tuèrent les opposants et dévoué d'Urlanda. Je fus conduit dans un campement reculé de la base d'Urlanda, tout en observant les lacunes stratégique de la zone, je fus néanmoins surpris de voir une tel armée d'opposants naître en si peu de jours. Saluer avec respect par la totalité des opposants à Urlanda, ils me proclamèrent comme le symbole de leur rébellion, le symbole de leur espoir, celui qui avait osé défier Urlanda et qui avait réussit à prouver ses mauvaises ambitions était désormais comme un guide pour eux.

A cet période je n'étais pas devenu le chef de la rebellions, j'étais juste un symbole de courage et d’excitation au combat contre l'ennemi. Mais Urlanda avait plus de ressource dont ont l'imaginait. En quinze jours, Urlanda avait occasionné tellement de morts parmi mes frères d'armes, même le chef de la rebellions avait succombé, et le peu d'opposant dont je disposait m'avait proclamé chef, ainsi le dernier espoir dont j'étais à leurs yeux devait les mener à la victoire et à la rédemption.

Le lendemain, après avoir convoqué mes conseillers et tous les soldats pour une réunion. Je fis une déclaration, il était temps de mettre notre orgueil de côté, mettre nos différents éventuelle avec les forces de Corellia de côté. Notre seul chance et ce , malgré l'occupation de Zakel, était claire.

Les jedi verts. Certains avaient mentionné la CorSeC, mais je n'étais pas satisfait à cette idées, certains étaient des collabos avec les forces Zakel et donc représenté un risque potentiel. Hors il avait un moyen de contacter un des jedi verts, ci ses quartiers n'avait pas trop était mis en bordel, il pouvait s'approprier son holocom et surtout la fréquence du premier héritier traître, le jedi vert avec qui j'avais "apparemment" plus de point en communs que nos états-d'âmes personnels, mon demi-frère.

Je devais contacter Sagenjo Tenki.


Dernière édition par Sagenjo Tenki le Jeu 24 Nov - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Sullivan
Padawan
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: Le dernier espoir d'un rebelle   Dim 20 Nov - 13:43

Contacter mon demi frère était une chose. Mais accéder à mes anciens quartiers en était une autres. Cependant la majeur parties des troupes d'Urlanda s'apprêter à partir sur un champ de bataille. Johana Flinger, une de mes espionne chez Urlanda avait pu assister à une réunion du Verdict. Les Cyborgs de Primus avait trouvé une alternative pour compléter le fragment de carte détenu par les jedi vert.
Urlanda  savait le jour et l'heure ainsi que le lieux ou Primus aller lancer son assaut dévastateur.

Ce qui voulait dire que Urlanda ne le considérer par comme une priorité et c'était un atout non négligeable. Le jour venu, le gros des forces de frappe d'Urlanda aller s'orienter contre Primus et il pourrait en plus d'une diversion, se faufiler dans ses quartiers pour récupérer la fréquence de Sagenjo.

Mais il fallait un plan détaillé. Il lui resté une trentaine de soldats au maximum, et l’opposant en bénéficier de bien plus, sans compter les droïdes.

L'un de mes conseillers et stratège militaire m'expliqua que le jour venu, lancer un assaut comme diversion et permettre à un groupe de six personnes de ce faufiler dans la base même d'Urlanda pour récupérer la fréquence serait une bonne idées et qu'en plus, ce procurer le vaisseau à l'allure commercial  nous serait d'un avantage certain. Un mathématicien avait estimer que ce vaisseaux pouvait aisément contenir cinquante personnes, c'était largement suffisant pour s'enfuir vers un autres QG, et détruire au passage les trois navettes de combats.

Le second conseiller m'expliqua que même les blessés en mesure de ce battre était tous volontaires et qu'on ne pouvait pas ignorer une tel option pour des raisons morales, mais que dans tous les cas, le feu vert viendrait de moi.

Mon front perler de sueur, j'étais en proie à un choix difficile que j'aurais bien voulu repoussé ou ne jamais faire. Mais je le fis et je demanda aux conseillers si ils avaient en tête des noms pour les six volontaires. Tous souriait, il avait déjà leurs volontaires et me déposèrent un dossier sur ces six personnes dont je figuré. Le conseiller principal entama son discours.

La liste fus la suivante:


Stimker:
Attribut: Ex assassin personnel d'Urlanda, il est connu pour ôter la vie de ses proies avant même qu'elle ne sans rendent compte. Il utilise généralement un champ furtive pour plus d'aisance et des stimulants pour accroître ses performances physiques. Il possède un arsenal d'objet pour l’assassinat et de poisons.




Gall le pirateur.
Attribut: Surement le meilleur pirateur informatique et mécanicien qu'on ai eu. Sa trahison n'a pas inspiré Urlanda de ce que l'ont sait et nombre de fois ou ce dernier à essayer de le fourvoyer pour qu'il revienne. Seul soucis, il ne sait pas se battre, il sait se débrouiller au blaster mais ça reste limité, il faudra le protéger mais je doute fortement que Urlanda le veuille mort, c'est un avantage certain.




Jonathan Flinger:
Attribut: Un survivant et féroce combattant, il est de notre rebellions depuis votre trahison vis à vis d'Urlanda. Si vous avez des ennuis il vous ouvre le chemin sans hésité. Il est équipez d'un canon énergétique sur son bras droit, sans compter ses implants sur ses pieds d'un style jetpack et de son bouclier énergétique à la ceinture, bref une machine de guerre, Urlanda n'a pas apprécier de perdre son meilleur soldat. Il a d'ailleurs un œil cybernétique avec vision nocturne.



Johana Flinger:
Attribut: Espion chez l'ennemi, elle vous facilitera le chemin une fois que vous serez à proximité du QG principal. Elle s'occupera notamment de créer des diversions à l'opposé de vous, pour facilité votre vie, elle sait ce qu'est survivre et possède un champ de furtivité au cas ou, moins perfectionné que Stimker, ceci dit.




Bertrand Kimlerton
Attribut: Un des derniers sensible à la Force dont nous disposons, contrairement à ses collègues, Bertrand à appris le blaster et surtout la télépathie. Depuis tout jeune il c'est orienté dans ces deux spécialisations en négligeant le sabre laser. Croyez moi, il est capable d'inciter une poignet d'adversaire à se liguer contre  leurs propres Forces. Ça peux être pas mal niveau diversion. Ou même d'inciter un adversaire à nous divulguer un code d'accès ou une information, toujours utile. Son garde du corps est un droîde



Et son fidèle droîde...
Attribut: Tir de blaster, champ énergétique et piratage. Ça peux toujours servir



"Et le dernier... vous. Même si ça fait sept avec les droïdes, vous représentez un symbole pour nous, vous êtes le premier, l'unique à avoir défier Urlanda en face à face, vous avez crée cette rebellions, peut être malgré vous, mais votre place est avec eux, surtout que vous seul savez ou ce trouve l'emplacement de votre holocom et vous seul pouvez susciter la curiosité de Sagenjo Tenki, sans qu'il pense à un piège foireux." Tel étaient les mots de mon conseillers, j'étais perplexe, mais je n'avais pas le choix, on devait agir, on devait ralentir Urlanda et demander de l'aide à Sagenjo et ses camarades, après un moment d'intense réflexion qui allait déterminer et actionner le rouage de notre destin.. je finis pas hocher la tête en inspirant profondément et citant la phrase suivante

"Dans cinq jours, donc.. Faite préparez tous le monde pour le combat à venir. Je veux rencontrer les volontaires dès ce soir pour parler avec eux, demain je ferais l'annonce officielle pour que tous ce préparent mentalement le jour "J". Je veux que notre stratège militaire soit celui qui coordonne et donne les ordres en mon absence, je lui fais confiance, de toute façon entre nous, il n'y aura pas de seconde chance."

Puis je fis un salut martial, tous firent de même, puis je pris congé dans ma tente et je fis ce que je n'avais pas fait depuis si longtemps.

Méditer auprès de la Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Sullivan
Padawan
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: Le dernier espoir d'un rebelle   Dim 20 Nov - 14:56

Côté Verdict d'Urlanda:


Thème musical: (Désolé pas trouvé mieux)


Il était relativement tard pour déranger le Dieu Urlanda, mais le général Krytters pris son courage à deux main, resserrant le col de sa veste blanche à l'effigie de son dieu, il éteignit son cigare en chemin vers la salle ou trôné Urlanda. Il tapa deux coup sur la porte, puis une voix à l'allure bienveillante raisonna dans sa tête

"Entre mon fils."

Urlanda:
 

Krytters entra dans la salle ou trônait son Dieu, il portait un masque doré parsemé de rayure blanche et également de sang. A priori il avait encore une fois, tué un opposant qui avait eu la mauvaise idée de le défier.
En effet, le corps de la victime flotté dans les airs avec deux autres, leurs membres étaient repliés sur eux même dans une forme ovale, à priori, Urlanda médité, puis ce dernier déposa les corps avec douceur à même le sol, comme ci ils avaient encore une certaines valeurs à ses yeux.

Avec un léger malaise mal dissimulé, Krytters engagea la parole tout en se prosternant.


"Dieu Urlanda, nos forces sont prête à se lancer sur le champ de bataille dès demain"


Urlanda jaugea lentement Krytters, avec un léger brin d'amusement et finit par annoncer.

"Prépare les maintenant et reviens vers moi ensuite, Primus semble aussi indécis que ce pauvre Alazan. L'attaque des Cyborgs ce prépare plus tôt que prévu. Et je tiens à ce que nous ayons notre moment de gloire dans cette action."


Krytters pris le temps de digérer cette mauvaise nouvelle, en effet Primus avait le chic pour contrarier Urlanda et en prenait un malin plaisir, puis il cita dans une prosternation exagérer, ce qui ne gêna pas Urlanda.

"Oui Dieu Urlanda. Mais n'avez vous pas crainte d'actions vis à vis des rebelles ? Sans vouloir vous offensez ô dieu vénérable, ils ce sont montré particulièrement calme ces derniers temps."


Urlanda semblait satisfait de cette question, comme ci il attendait cela avec la plus grande impatience.


"Tu tant occuperas, le moment venu, cet à dire durant l'absence de la majorité de nos troupes. Je sais ce qu'ils ont en tête et je veux que tu les accueilles comme il ce doit. Ton frère pourra ainsi faire ses preuves en dirigeant l'assaut contre Primus et surement les malheureux défenseurs Corellien"


Malgré la bonne nouvelle pour son jeune frère, Krytters ne semblait pas des plus heureux mais ce repris aussitôt alors que Urlanda le sonda du regard et se prosterna à nouveau en disant rapidement

"Oui dieu Urlanda. Je vais sonner l'alerte de rassemblement et faire l'annonce"

Urlanda lui fit signe de prendre congé, ce que fis Krytters rapidement et déclencha la sonnerie de rassemblement, en vingt minutes, les soldats étaient tous préparé, équipez et sur le pied de guerre. Krytters enchaîna alors un discours avec une haine dévoué vers l'ennemi.

"Soldat ! Primus à choisis de nous tester ! Et il va en payer le prix cher ! Ensemble, nous allons marcher vers la conquête et la victoire contre cette insecte ! Nous nous abreuverons du sang coulé de l'ennemi ! Et nous ferons en sorte de lui ôter la force qui semble lui être la plus cher ! L'Espoir ! ENSEMBLE, MARCHONS VERS L'ANNIHILATION DE PRIMUS!!!"


Les soldats acclamèrent, totalement enragé par cette adversaire ! Ils finirent par tirer dans les airs dans un bordel de conquérant et sous le sourire vicieux de Krytters. Il sentait la présence de son dieu, son regard sur lui et il avait ses louanges. A son frère de faire de même.
Les soldats ce dirigèrent dans une marche militaire vers les vaisseaux, navettes à allure commercial pour se lancer dans la bataille à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Sullivan
Padawan
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: Le dernier espoir d'un rebelle   Dim 20 Nov - 15:32

Côté Cyborg & Primus:



Jirius était confiant, son maître, Primus l'avait estimé digne de monter les opérations contre la prison Psychiatrique. De plus il avait eu sa bénédiction suite aux tout nouveau prototype de guerre qu'il avait crée.
Si tout ce passait correctement, ça serait un magnifique carnage, une tendre boucherie qu'il en avait la salive qui dégouliné sur son menton, il s'empressa de l'essuyer, un brin gêné par les Cyborgs qui l'observait. Il avait envie de les torturé et de les tuer pour avoir osé porter un tel regard sur lui, mais Primus tenait à conserver le maximum d'effectif possible.

Mais Jirius avait un doute sur l'officier Balker, il n'appréciait pas que Primus l'ai choisis pour diriger ses nouveaux jouets dans les égouts de Corellia. Cette idiot était certe talentueux dans son domaine mais avait forte tendance à sacrifier trop d'effectifs pour arriver à ses fins, et sacrifier les jouets de Jirius mener très souvent à une mort douloureuse. Il sourit à cette idée durant quelque minutes puis ce repris, l'heure était venu.

Quelques heures auparavant, Primus avait déclenché l'alerte de guerre, qui normalement aurait du avoir lieu dans deux jours, ce qui l'avait interloqué, malgré que son maître ai tendance à changer d'avis, une tel décision le laisser perplexe, même si il savait ce que compter faire Primus de son côté avec ses forces spéciales, mais il n'avait pas commenter d'avantage. L'idée de Primus était néanmoins bien.

Urlanda dispatcher la totalité de ses troupes sur l'asile  psychiatrique selon l'agent double X.56 et des opposants avait crée une rebellions dans ces rangs. Primus avait l'occasion rêver de se concentré sur les forces du Verdict pour l'éradiquer à jamais.

Mais que Primus souhaite aller sur ce front aussi, malgré sa puissance, ça le laisser perplexe, qu'importe. Il était arrivé devant ses troupes, il souriait, amusé et émit un léger rictus peu crédible puis enchaîna son discours habituel de sa voix aiguë qui pouvait souvent faire rire quelques malchanceux

"Cyborgs ! Primus à ordonner l'assaut IMMEDIAT de la prison psychiatrique ! **Il afficha une holoprojection du complexe** Le groupe A1 ira à cette endroit **En  zoomant et pointant de sa canne pour plus de visibilité** Le but étant de retarder la CorSeC, si vous mourrez, ce n'est pas grave, vous êtes de la chairs à canon de toute manière **Suivit d'un rictus qui fit serrer plusieurs poings, discrètement** le groupe A2, ira par cette entrée et aura comme projet de faire diversion pour facilité l'entrée du groupe A3 qui eux devront pirater le système informatique du complexe, et pour finir le groupe A4 ira chercher Kharsin et je l'interrogerais et tuerais de mes propres mains, une fois le souvenir à ma disposition. **Souriant d'un air vicieux** Je vous rassure ! Un support aérien aura lieux ! Voilà ! Préparez vous définitivement et bonne mort, bande de sous-merde ! **Il émit un rictus amusé, analysant si quelqu'un osé le défier, prêt à le faire torturé sur place et exploser, mais rien.** Mpf ! Bande de larves.."

Jirius se retourna et fit exploser l'un des cyborgs aléatoire en disant

"Toi, j’aimais pas ta gueule."  **Puis il éclata de rire en continuant son chemin**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Sullivan
Padawan
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: Le dernier espoir d'un rebelle   Mer 23 Nov - 4:21

Du côté des rebelles.


Thème musical:

L'alerte avait retentis dans la base du Verdict à 5h du matin. Johana Finger avait apporté de mauvaise nouvelle. L'invasion sur l'Asile psychiatrique allé se dérouler plus tôt que voulu. Malgré que le plan commencé déjà à apporter des lacunes, Johana avait dégoter une vieille carte de la base et avait repéré un passage secret qui n'avait jamais demeurer sur nos cartes.  L'avantage était qu'on aurait un accès direct vers le salon du complexe, le bémol était que ce passage était condamné depuis longtemps, considérer comme trop dangereux.

Le QG d'Urlanda était un vieux temple en ruine et son histoire rester encore bien mystérieuse, mais la mention d'un passage secret pouvait apporter son lot d'aide comme sont lot de difficulté.

Ceci dit.. Alazan n'avait pas réellement le choix, il voulait éviter les pertes inutiles et c'était une opportunités en or, il devait la saisir.
Il valida le plan et prépara ses affaires

Le groupe était prêt, la majeur des troupes  d'Urlanda partait au loin avec leurs navettes respectifs. Puis le silence vint, tous le monde souhaita bonne chance aux sept volontaires, puis le stratège finit par lancer le signal.

Une majeur des troupes rebelles commencèrent à quitter leurs bases pour remonter la pente et ce diriger vers le pont menant à l'entrée du complexe adverse. Puis les rebelles commencèrent à bombarder l'entrée de tir de blaster, fusil et canon énergétique.

L'alarme sonna dans le complexe du faux Dieu et les fidèles d'Urlanda commencèrent à s'équiper pour enfin s'élancer dans la bataille proche de leur temple.

Le temple qui autrefois était harmonieux, ce voyait sous le joug du chaos. Le groupe d'Alazan foncèrent en amont pour ce diriger en bas du pont, afin de trouver l'antre du passage secret.

Jonathan activa sa vision nocturne et fit appel aux autres.

- Les gars ? Y a une sorte de porte mais aucun moyen de l'ouvrir physiquement, si je tir un coup de canon ça va attirer l'ennemi, et si ça peux vous intéresser y'a des inscriptions mais je connais pas la langue employé.

Bertrand s'avança en ajustant ses lunettes, alors que PV-14 son droïde de combat projeté une lumière vers les inscriptions.

- C'est du vieux corellien, ça veux dire que pour ouvrir le passage il faut la Force.

Bertrand ce concentra et fit appel à la Force en imprégnant la roche au passage de cette énergie mystique et un raclement de pierre ce fit entendre, le chemin était ouvert.

- Ça aurait était bien de le savoir ça.. Que tu savais interpréter plusieurs langue le télépathe. Fit remarquer Jonathan.

- Tous les vrai Corelliens connaisse un minimum ça, tous le monde le sait, tss ! Dit Bertrand avec une légère pointe de sarcasme.

Cela ne manqua pas de faire grogner le vétéran de guerre mais Alazan calma aussitôt les tensions et lança une bourrasque de Force dans l'entrée pour déclencher un éventuelle piège. Rien ne ce produit et Alazan fit à Jonathan d'avancer le premier d'un geste de la main.

Alors que Jonathan annonça que la voie était libre, tous le monde rentrèrent peu à peu et Johana tapa l'épaule de Alazan en lui désignant les cieux dans un murmure.

- C'était prévu ça...?


Azalan regarda avec horreur que des navettes arrivé pour bombarder le temple d'Urlanda mais aussi les rebelles. Le pont s'effondra  sous les tir harmonisé avec des hurlements d'agonie et de peur et Johana entraîna le jeune jedi dans l'antre de la grotte pour lui éviter un rocher de justesse, le rocher tomba dans un fracas assourdissant devant l'entrée, la bloquant par la même occasion.

Gall l'informaticien, pris de panique frappa contre le rocher d'un air désespérer

- Bordel ! C'était pas prévu ça ! Sortez nous d'la !


- Du calme, Gall. Faire ça ne servira à rien à part vous épuisez, on a plus le choix et ce malgré les circonstances, on doit avancer.
Fit Alazan malgré ses craintes.

Tous les regard ce posèrent sur le jeune jedi qui fit aussitôt


- Ne perdons pas de temps, Jonathan marche en premier et avec ta vision nocturne, je marche avec toi moi envoyer successivement des vagues de Forces, histoire de s'assurer qu'on tombe pas dans un piège. Bertrand, essai de détecter d'éventuelles forme de vies sil te plait, tu te place au milieu avec Gall et PV-14, Johana vous fermez la marche. Stimker tu reste camouflé en champ furtif pour attaquer en surprise si besoin. Tu reste en arrière avec Johana et PV-14.


Le groupe s’exécuta. Alazan savait que c'était pas forcément la composition de groupe et le rang de marche le plus optimisé mais il faisait avec ce qu'il pouvait.

Le groupes s'enfonça dans les profondeurs du temple qui jadis fus un havre de paix pour les jedi.

Le chemin était laborieux. Le terrain étaient parsemé de gravât et de roche en forme de pointe, de racines, le plafond dégoulinant d'eau frais qui tombait sur les visages de nos aventuriers.

Ils finirent par arriver dans un carrefour, ce qui en fit grimacer plus d'un.


- On va ou maintenant ?!
tel fut les mots de Gall, un brin paniqué par la situation.

Alazan ferma les yeux et inspira, se concentrant. Quelque chose ne cesser de l'appelé depuis déjà un moment, il se focalisa dessus et compris rapidement qu'il s'agissait d'un écho de la Force.

Le décor changea alors que Alazan ouvrit les yeux. Il était au seuil de la porte de sa maison, sa mère était debout devant lui, restant figé sur place durant plusieurs seconde il essaya de courir vers elle en hurlant "Maman !!" mais la jeune femme s'éloigner à chaque pas d'Alazan, ou alors la pièce s'élargissait, le jeune jedi avait du mal à comprendre ce phénomène. Il essaya de trouver une alternative pour la rejoindre, alors que sa mère prononça les mots suivants, d'une voix qui ressemblait à celui d'Urlanda.

- Pourquoi fais tu cela ? Que recherches tu ? Jeune jedi ?

Alazan restait figé sur place, étais-ce un tour de son imagination ou est-ce que Urlanda les avait pris au piège et ce jouait de lui ? Il interpela à nouveau sa mère.

- Maman ! Sil te plait ! Aide moi !

La jeune femme souriante s'approcha de son fils et ce fit empaler de dos par un sabre laser d'un blanc pur. Elle tomba au sol, inerte alors que le sol commença à se fissuré de part en part. Urlanda ce tenant désormais devant le jeune Alazan.

- Que ressens tu, maintenant jeune traitre ? Tu as tous perdu, tu es seul ! Et bientôt ta tête fera office d'avertissement à tout ceux qui ose me défier !


Il tenta un coup d'estoc et Alazan l'esquiva d'un bond sur le côté en dégainant son sabre laser, il essaya  plusieurs frappes qui furent réduite à l'échec sous les rires d'Urlanda.

- Prévisible ! Tant de haine ! Tant de colère ! Tant de solitude ! Ahaha ! Est-ce pour cela que tu combat mon enfant ?!

Puis le sol s'effondra. Alazan tomba dans le vide pour atterrir à l'intérieur d'un vaisseau, il ressemblait fortement au navette Corellienne. Il aperçus Sagenjo Tenki plus loin. Alazan  fonça pour lui réclamer de l'aide, Sagenjo ce retourna et un sabre laser blanc le transperça de dos, Sagenjo prononçant les derniers mots

- Pourquoi combat tu mon jeune frère ? Pourquoi fais tu tous cela ?

Le corps de Sagenjo fut désintégrer et Urlanda s'approcha d'Alazan, se dernier essaya d'empoigner son sabre laser, mais ce dernier avait disparu.

L'environnement commença à trembler et le décor changea dans un brouillard. Il ce trouvait désormais devant tous ses alliés, à genoux devant Urlanda, il avait perdu la bataille et Urlanda se retourna vers lui.

- Alors petit jedi ? Hahaha ! Qu'elle effet cela te fait  d'être responsable de leurs futurs mort ?!


Tous ses alliés le regardèrent simultanément en disant "C'est de ta faute ! Tu nous as conduit à la mort !"

Alazan était pris au dépourvu, cela ne pouvait être vrai.. Peut être est-ce une épreuve de la Force ? Alazan avait déjà entendu parler d'épreuves de ce genre, mais il n'en avait jamais rien vu de concret. Il inspira et essaya de mettre ses idées au clair, ses ambitions, ses motivations.

Pourquoi combattait il ? Pourquoi faisait il tous cela au lieu de privilégier la fuite ?
Les réponses lui vinrent aussitôt.

- Je ne suis pas un lâche comme toi, Urlanda ! Je veux aider mon prochain, je veux empêcher une catastrophe de ce produire ! J'ai peut être de la colère, de la souffrance mais jamais je m'en servirais pour ôter une vie innocente ou qui réclame d'être épargner !


Urlanda souriait et lui fit signe de continuer en disant.

- Pourquoi souhaites tu aider ton prochain ?


Alazan ne perçus pas le subterfuge de la Force, beaucoup trop pris dans son élan de justification, il répondu.

- Car je ne veux pas que les mêmes chose horrible qui me sont arrivé à moi et mes parents,  arrive à mon prochain ! Je veux juste empêcher le plus de gens bien de souffrir à cause de personne comme toi !

Urlanda  engagea sa dernière question

- Tu as gagné, j'abandonne. Vas tu me tuer ou me délivré à la justice pour mes crimes ? Au risque que je m'échappe et que je me délecte à en commettre d'autres, comme un proche par exemple, comme ce Sagenjo Tenki ?


Urlanda fit léviter son sabre vers Alazan, se dernier le réceptionna et hésita à la marche à suivre. Il avait envie de tuer Urlanda mais ce n'était pas à lui d'en juger, après tout.. Faire la morale  et commettre un crime juste après, ça n'avait pas de sens, il ce rendait et la CorSeC saurait comment faire. Il fit fusé un pan de roche pour assommer Urlanda tout en disant.

-C'est à la justice Corellienne d'en décider, pas à moi.

Le décor changea, comme ci l'environnement étaient pris dans une spirale et Alazan ce trouva dans une grotte ou plusieurs cristaux de couleur jaune essentiellement demeuré. Un esprit ce tenant juste devant l'entrée.

- Bienvenue jeune jedi, avant que tu ne passe.. tu dois répondre à ma question, tu as le droit à trois essais, si tu échoue, tu périras comme j'ai péris. Ma question est la suivante, qu'est ce que le cœur du cristal ?

Alazan resta bouche bée mais pris l'effort de réfléchir. Les énigmes ce n'était pas son truc. Malgré qu'il n'avait jamais eu de cours théorique à ce sujet, il eu la réponse quasiment instantanément.

- C'est une partie de notre être. Une partie importante, nous sommes connecté entre nous par la Force. C'est comme une partie de notre cœur à nous les jedi.

L'esprit sourit et ouvrit le passage en disparaissant, Alazan s'avança dans l'enceinte de la grotte et commença à méditer pour détecter quel cristal l'appelé. Il le trouva, un cristal vert. Il chercha visuellement un moyen d'accéder vers lui sans devoir détruire les autres cristaux et trouva un rocher en forme de pente, suivit d'un espace de quelque mètres dans le vide, mais si il assuré en escalade ça pourrait le faire.

Il commença à escalader difficilement, puis accéda vers le cristal qui l'appelé temps, il essaya de d’éclipser le cristal en vain, se dernier semblait attendre d'avantage du jeune Alazan.
Instinctivement il se connecta par la Force au cristal et durant son extraction, il ce surpris à psalmodier une douce mélodie. Une fois le cristal en main, il descendit et ressortis de la grotte à cristaux.

Puis le décor changea. Alazan ce réveilla dans le carrefour, le visage de Jonaha penché au dessus de lui, s’efforçant à le réveiller, Bertrand également était présent, il entendait des tirs de blaster un peu plus loin devant lui, Alazan, perplexe, parla

- Qu'est ce que..? Il ce passe quoi ?!


Johana l'aida à relever le jeune jedi avec douceur, on pouvait lire une sorte d'inquiétude sur son visage mais un soulagement certain, elle expliqua au jeune garçon, que suite à sa méditation, il était entré en transe et qu'ils n'avaient pas réussit à le réveiller, en parallèle, des multitudes d'insecte cyborg de différente taille avait surgit des deux issues, la troisième étant pour le moment, le seul chance de survie.
Alazan sentis quelque chose dans sa main, il regarda et le cristal vert était présent, ce qui laissa Johana perplexe mais Bertrand sembla comprendre la situation et aida un peu brusquement le jeune jedi à se relever avant de dire

- Le p'tit est réveiller ! On ce tire maintenant !

PV-14 et Jonathan et même Gall reculèrent tous en tirant sur les insectes de métaux. Puis Alazan et Bertrand partirent en premier, Johana aida à repoussé l'adversaire tous en reculant dans le couloir sombre  qui semblait être leur seul issue de survie.

Alors que le groupe avançai tant bien que mal, malgré l'assaut en répétition des insectes robotiques. Alazan constata une vif lueur et hurla pour avertir ses camarades qu'ils approchaient d'un endroit éclairé.

Le groupe arriva devant l'antre d'un labyrinthe ce qui manqua pas de faire grimacer Gall mais tous s’engouffrèrent à l'intérieur et alors que les insectes robotiques aller reprendre l'assaut, un mur bloqua l'entrée, sortis subitement du sol. Les insectes piéger se ruèrent en masse sur le mur en explosant à son contact dans une détonation fracassante, le groupe ne pouvait perdre de temps, le mur ne tiendrait pas longtemps.

Ainsi Alazan leurs fit signe de le suivre, et tous ce dirigèrent dans les limbes du labyrinthe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Sullivan
Padawan
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 24

MessageSujet: Re: Le dernier espoir d'un rebelle   Jeu 24 Nov - 19:37

Côté rebelles:


Thème musical:

Le groupe s'enfoncèrent dans les profondeurs du Labyrinthes qui n'avait plus rien d'une grotte désormais, mais similaire à un cachot, plusieurs squelettes jonché les lieux, et les murs étaient imprégner de symboles divers et varié. Alazan envoyait régulièrement des mini vagues de Forces pour s'assurer que aucun piège ne leurs tombent dessus, alors que Jonathan indiqué la trajectoire au jeune jedi via sa vision nocturne. PV-14 éclairer les lieux du mieux qu'il pouvait.

Alazan demanda à Gall si ce dernier arrivé à comprendre pourquoi le réseau de leurs comlink était saturé, ce dernier répondit que quelqu'un avait pirater leurs réseau depuis la source. Alazan grimaça, il y'avait donc des traîtres chez les rebelles.
Puis il n’eut pas le luxe de chercher à trouver le coupable. Une explosion survint au plafond qui était relativement haut, des rochers tombèrent en contrebas dans un fracas assourdissant, laissant apparaître la vif lueur nocturne de la lune. Une cinquantaine d'insecte robotique commencèrent à ce faufiler dans l'enceinte du labyrinthe, Alazan avait du mal à estimer leurs nombres, sans compter les dizaines de Cyborgs qui sautèrent en contrebas, amortissant leurs chute via des répulseurs à leurs pieds ou des jetpack.

- Bon sang ..! Tant pis pour l'analyse des pièges, on court ! Vite !  ordonna Alazan

- Tu as pas une idée plus intelligente ?
Fit remarquer Stimker d'un ton sec vers Alazan.

Alazan grimaça et répondit tout aussi froidement

- Si tu as une meilleur idée, expose la. Sinon tais toi et suit nous !

Stimker regarda  le jeune jedi d'un air impassible, puis les suivit sans commenter.

Alors que le groupe courrait hâtivement de couloir en couloir, ils croisèrent trois cyborg, ces derniers commencèrent à les canarder mais Alazan dégaina son sabre laser dont la lame était d'un blanc pur et commença à dévier les tirs de blaster en soresu, Jonathan pris l'initiative de créer un champ énergétique en forme de dôme au dessus d'eux, Stimker disparu aussitôt et réapparu trois seconde après derrière l'un des trois Cyborg,  lui sectionnant la trachée d'un geste sec qui ne manqua pas de faire une giclé de sang. L'un des Cybors dégaina une techno-lame et essaya de frapper Stimker qui esquiva dans un salto arrière.

Le cyborg qui canardé le groupe activa un champ énergétique également, ce protégeant, lui ainsi que son frère et Stimker. Jonathan ordonna de se replier, son champ énergétique aller connaître ses limites. Le groupe commença à reculer mais Stimker, entêté et engagé dans un combat serré contre l'un des cyborg ne les suivi pas.
Stimker esquiva encore une attaque qui lui aurait était fatal et chargea contre le mur en face du Cyborg qui continué de canardé le groupe en replie, il sauta dessus et profita de l'impulsion de ses jambes et de l'élan pour s'extirper du champ adverse tout en laissant une grenade en leurs compagnie, une violente onde de choc survint, propulsant le cyborg à la techno lame contre le mur dans un craquement sinistre, le second fut propulsé droit vers Stimker qui l’accueillit  d'un mouvement de sabre pour lui trancher la tête tout en se décalant, ce fus un succès.

- Ce n'était qu'une simple formalité. On continue ? Fit remarqué Stimker vers le groupe en replie

Les six membres du groupe commencèrent à rejoindre Stimker pour continuer leurs chemin sous les compliments incessant de Gall vis à vis de Stimker, qui lui resté impassible.

Puis des hurlements robotique ce firent entendre, les insectes robotique n'étaient pas loin, mais Alazan ce stoppa et commença à fermer les yeux pour ce concentré en disant avant

-On peux pas continuer comme ça, protégez moi le temps que je cherche conseils..


- Conseils auprès de qui ..? [/b]Fit Gall d'un air penaud


-De la Force, Gall. La Force. Fit remarqué Bertrand, agacé.

Alazan demanda conseil auprès du vrai guide, la Force. Puis au bout de cinq minutes, il ré ouvrit les yeux à temps en désignant la gauche, les insectes débarquèrent de derrière eux, Jonathan activa sa mitrailleuse et commença à tirer sur les abominations avec l'aide de Johana et de PV-14, tous en reculant le plus possible.

Alazan suivit son instinct. Tel fut la réponse de la Force et il avait confiance en elle.

Le groupe continuèrent leurs chemin, sous les multitudes de tirs que s'échanger les deux camps, puis il arrivèrent enfin vers la sortie, malheureusement, aussitôt qu'ils ceux dirigèrent vers cette dernière, un insecte géant robotique leurs bloqua toute accès.

- C'est quoi ce truc..? Fit Alazan.

- Un Makrin rampant, géant et entièrement automatisé, je crois. Répondu Bertrand

Makrin robotique:
 

Alazan grimaça et ordonna aussitôt.


- Jonathan, Johana et PV-14, vous concentrez vos tir sur l’ennemi derrière ! Stimker ! avec moi ! Gall et Bertrand ! vous restez entre nos deux groupes et vous visé cette bestiole géante !

Le Makrin géant et automatisé ouvrit sa gueule pour propulsé des flammes sur Alazan et Stimker.
Stimker bondit dans un salto sur la gauche alors que Alazan protégea les deux tireurs de derrière avec un bouclier de Force. Les flammes se fracassèrent dans un impact sur le bouclier de Force qui commençait à perdre en efficacité.
Gall et Bertrand firent feu systématiquement sur le Makrin qui encaisser les tirs sans dommage important.
Stimker chargea ensuite pour bondir sur le mur et profité de l'élan et l'impulsion pour atterrir sur le dos du Makrin dans le but de lui coller son unique grenade ionique dont il disposait, après ça il chargea, marchand sur la tête du Makrin et sans servit comme appuis pour sauter le plus loin possible en hurlant

- RENFORCE MOI TON BOUCLIER DE FORCE ! MAINTENANT !

Alazan doubla d'effort et de concentration pour renforcer son bouclier, l'efficacité fut réussite en partie grâce au Makrin qui cessa subitement son lance-flamme, essayant d'envoyer une patte robotique vers Stimker, qui rata de peu une mort certaine. Une fois dans le bouclier, la grenade ionique explosa tout en fracassant son souffle sur le bouclier de Force qui faillit disparaître dû à un manque de concentration du jeune jedi qui ce rattrapa aussitôt.
Le Makrin géant tombant  lourdement à terre, totalement HS.

Derrière Gall et Bertrand, tout ce passait pas comme prévu.

En plus des insecte robotique, cinq Cyborgs c'était mêlé de la bataille, l'un d'eux en retrait chargé un tir énergétique via un canon portatif, alors qu'un des Cyborg utilisa sa main pour crée une impulsion vers PV-14. Ce dernier fut accueillit de multitudes de tir de blaster, le réduisant à la mort.

Alors que Johana et Jonathan semblait perdre espoir, l'ordre d'Alazan leur redonna de la vigueur et père et fille commencèrent à reculer pour s'aventurer vers la sortie ou ce tenait déjà le reste du groupe.

Le tir énergétique du canon cyborg fusa maladroitement au dessus de la sortie qui commença à s'effondrer, Johana parvint à passer de justesse mais Jonathan fut la victime d'une légère impulsion de la main robotique du Cyborg, et ce retrouva devant les multitudes d'ennemis avec l'impossibilité de fuir. Il activa au même moment son bouclier énergétique qui c'était rechargé et commença à mitrailler l'adversaire de son canon énergétique, tel un véritable vétéran de guerre en beuglant malgré les hurlements  de désespoir de sa fille

- Johana ! file avec eux ! Je serais toujours la.. avec ta mère, cette fois ci, mais la..

Puis l'homme commença un  rugir en avançant sans cesser de tirer de son canon énergétique, faisant de sérieux dommage à l'adversaire, mais son bouclier arrivé à la fin, Jonathan dégoupilla une grenade et chargea sur l'adversaire dans un bond et plaqua avec force la grenade sur son torse, une violente explosion survint. Le labyrinthe commencé à s'ébranler, subissant les rudes détonations à répétition.

Les hurlements et pleures de Johana ne cesser de s’harmoniser avec ce chaos. Alazan la saisit par le bras en l'incitant à continuer et lui dit sincèrement.

- Ton père à raison.. Il veille sur toi désormais, et je suis certain qu'il souhaite que tu continue !  Viens..

Johana regarda le jeune jedi, perturbé puis le suivit néanmoins, c'était surement la première fois que le jeune héritier faisait preuve d'empathie envers elle.

Le groupe continuait son avancé dans la pénombre, guidé par le jeune jedi qui illuminé les lieux avec son sabre laser, puis constatant que la seul sortie était un escalier, il fit signe au survivants de le suivre.

Après avoir imprégner un pan de roche de Force, suivit d'un raclement.. Le groupe composé de cinq, désormais, arrivé dans une zone en proie au chaos. Dévot d'Urlanda et Cyborg de Primus s'échangèrent des rafales de tir et des lames s'entrechoquèrent.
Alazan reconnaissait cette endroit, c'était le hall d'entrée, ses quartiers n'étaient pas loin.

Il fit signe aux groupes de le suivre de prêt, en créant un bouclier de Force pour éviter les éventuelles tir adverse, malgré que Alazan avait choisit de prendre le chemin le moins monopolisé par les deux factions, un rocher fut propulsé contre son bouclier qui ce dissipa aussitôt, Alazan détourna le regard et fut pris d'un haut le cœur. C'était Primus, ce dernier s'avançait tranquillement vers eux, depuis l'entrée principal du temple, tout en envoyant rocher sur rocher vers le groupe.

Alazan savait que si il resté groupé comme ça, face à un tel adversaire, c'était dores et déjà perdu, il ordonna aussitôt.

- Séparez vous ! Stimker avec Gall ! Johana avec Bertrand ! On ce retrouve vers notre destination première !


Le groupe s’exécuta et esquivant par la même occasion de nombreux rochers qui aurait pu leurs être fatale.
Alazan dégaina son sabre laser, il n'était pas préparé à un tel ennemi mais il n'avait pas le choix, il savait qu'il ne sans sortirait pas, mais si il pouvait permettre à ses alliés de trouvé d'autres alliés et de sortir en vie, il le ferait sans hésité.

En parallèle, Stimker et Gall chargèrent droit vers les quartiers d'Alazan, sans encombre et furent rejoint par Johana et Bertrand.


- Ou est Alazan ? Fit remarqué Johana, inquiète.

- Il semble avoir fait son choix. Répondit Stimker d'un air neutre.

Johana grimaça, se préparant à lui porter secours, puis elle fut surpris par la main sur son épaule, celle de Bertrand, son visage était déterminé et sérieux.

- Je vais lui facilité le chemin jusqu'à vous, je sais que je ne peux pas gagner face à Primus mais.. Je peux mieux le retarder que Alazan et j'ai une certain rancœur vis à vis de Primus.

Bertrand s'avança, ne cherchant pas répondre aux protestations de ses coéquipiers.

Alazan échanger des frappes contre Primus. Il était clair qu'il ne survivrait pas, il ce demandait même comment il faisait pour être en vie, à l'heure actuel. Primus ralentissait ses coups, il jouait clairement avec lui et Alazan était déjà en train de fléchir, il commençait à perdre espoir ce qui fit réagir Primus d'un rictus malsain.
Sabre Primus:
 

- Tu perd espoir mon petit, est-ce la, la vrai définition d'un serviteur d'Urlanda ? Un clampin sans espoir ? Un serviteur sans émotions ? Primus émit un rictus amusé


Je le regardai avec défit dans le regard en répondant.

- J'ai peut être perdu ce combat, tu as peut être réussit à me retirer cette espoir de survie sale ordure, mais je peux t'affirmer une chose, tu ne vas pas m'enlever ma liberté ! Je ne suis plus un serviteur d'Urlanda et si je meurs c'est en étant LIBRE !

Puis je commençait à répondre d'un Djem so, je devais gagner le maximum de temps, Primus riait en parant mes attaques d'un geste simple. Puis l'inattendu ce produis.

Primus recula soudainement en se tenant la tête dans un rugissement. Alors que quatre soldats des deux factions chargèrent sur Primus dans un élan de rage, chaque soldats oubliant aussitôt leurs objectifs, et déchaînant leurs rancœur sur Primus, deux autres soldat mire Primus en ligne de mire pour lui tirer dessus. Alors qu'une voix raisonné dans la tête d'Alazan, une voix affaiblit mais clair

"Va t-en. Rejoint les autres et laisse moi m'occuper de ça, c'est un ordre."

Alazan recula hâtivement et observa Bertrand qui s'avançait malgré le chaos, incitant, attisant par la télépathie et l'empathie, le plus de force adverse dont il pouvait faire retourner contre l'ennemie.
Puis Alazan, malgré une certaine réticente, obéit et chargea rejoindre les autres.

Primus repoussa les forces adverses d'une vague dévastatrice et dévia d'un geste vif les tirs de blaster pour les renvoyer sur les deux tireurs. Il réussit, les deux tireurs tombèrent, et les survivants de la vague de Force, recommencèrent à charger contre Primus.

Bertrand faisait de son mieux pour retardait l'ennemi le plus possible. Primus déchaîna une violente vague de Pyrokinésie via son sabre contre ses assaillants. Bertrand s'apprêtait à  inciter d'autres adversaires mais reçu un tir lambda dans la jambe, poussant un râle de douleur,tombant à genoux, il fut saisit à la gorge par Primus, qui avait usé de la Force, se dernier le faisant léviter vers lui et commença à crée un orbe de pyrokinésie qu'il plaça sur le ventre de Bertrand, l'orbe commença lentement à fusionné dans le corps du télépathe qui hurla de douleur, puis lentement, il fut désintégrer dans une gerbe de feu.

Alazan retrouva ses coéquipiers, Gall s’occupa de pirater le boitier de la porte qui les séparé des quartiers du jeune jedi, ce qu'il réussit après un moment, Alazan chargea dans ses quartiers qui n'avait pas changé, une seconde entrée demeuré à leurs gauche et un lit studieux à droite accompagné d'une table de chevet. Alazan ouvrit un socle de carrelage sous un tapis luxueux et en sortie un holocom, puis alors qu'il désigna la seconde sortie, tout en ordonnant de s'y diriger, Gall, qui n'avait pas changé de position, poussa un râle de douleur et tomba à genoux, une lame orangé était visible vers sa poitrine. Gall observait Johana et Alazan d'un air suppliant, apeuré et tomba au sol, gisant par terre, la lame du sabre laser fut retirer brutalement par Stimker, ce dernier laissant sa présence dans la Force apparaître.

Johana regarda la scène, tétanisé, je lui fis signe de reculer, dégainant mon propre sabre laser  tout en jaugeant mon ennemi. Johana recula après un temps, sous le choc.

- C'était toi, le traître ? Je dois admettre que je m'attendais pas à ça, notre stratège était sûr de t'es bonnes intentions. Constata Alazan

- Peut être.. Parce que votre stratège est dans nos rang aussi ? Votre mission est voué à l'échec et vos rebelles sont d'ores et déjà morts. Stimker observait sa proie avec un léger sourire malsain.


Stimker déchaîna son double sabre laser et disparu du champ de vision d'Alazan.
Alazan restait attentif, se laissant guidé par la Force que par la panique. D'un geste vif, il plaça son sabre derrière son dos pour parer l'attaquer horizontal de Stimker tout en se retournant d'un geste vif, boosté par la Force pour repoussé Stimker et commençait à déferler des attaques sous forme de Shien sur son adversaire qui répondit de la même forme d'attaque, les frappes s'entre-choquèrent avec une certaine violence. Ceci dit Stimker était plus robuste et plus fort physiquement que Alazan.
Le traître gagné du terrain et Alazan compris qu'il ne pourrait pas vaincre cette ennemis par la force brute, soudain il eu une illumination. Alazan était doué dans la Force, peut être même plus que son adversaire.

Le jeune jedi s'imprégna de Force pour lors de l'impact entre les deux sabres adverse, une onde de choc les repoussent mutuellement.
Stimker fut éjecté et manqua de trébucher. Johana en profita pour ce ressaisir et tirer sur la jambe du traite, ce dernier poussa un râle de douleur et alors qu'il s'apprêter à envoyé Johana contre la seconde porte de sortie, Alazan grippa légèrement le bras de son adversaire pour le déstabilisé, ce dernier fut penché en avant, perdant son équilibre et enchaîna une bourrasque de Force vers ses jambes. Stimker s'écroula à terre alors que Johana tira un second tir sur la jambe intact de l'adversaire juste avant qu'il s'écroule, Alazan saisit sa chance et boosta ses capacités par la Force pour bondir sur Stimker tout en grippant le sabre laser de son ennemi qui avait sur le coup relâché l'emprise sur elle.

Puis il menaça d'activer vers la gorge de Stimker son sabre laser qu'il avait éteint durant le saut.


-Abandonne Stimer ou sinon je te jure qu..


Stimker essaya de repoussé Alazan par la Force, le jeune jedi fut repoussé contre le mur mais parvint à activer son sabre avant. La lame blanc transperça la gorge du traite tout en se délogement suite à la vague de Force.

Johana ce précipita vers Alazan pour l'aider à reprendre ses esprits, inquiète.


- Je n'ai rien, heureusement.. Merci Johana

Cette dernière hocha simplement la tête, sous le choc, puis Alazan tourna le regard vers l'entré ou il était arrivé, Primus arrivé, il fallait qu'ils partent.
Alazan saisit Johana par le bras et ouvrit la seconde porte qui n'était pas verrouiller, à son plus grand bonheur, même si Alazan savait que le couloir mener vers le trône d'Urlanda, il espérait qu'il n'y soit pas et qu'il pourrait emprunter la sortie de secours.

Il ne ressentis rien et alors qu'il approchait de la porte, elle s'ouvrit simplement par un mécanisme de détection. Urlanda ne semblait pas être la, une chance.. Il ce dirigea vers la sortie, mais Johana fus éjecté contre un pilier, alors que le jeune jedi dégaina son sabre, il fut désarmé efficacement par Urlanda, ce dernier sortait de derrière son trône en or massif.
La porte de sortie de secours s'ouvrit et le Général Krytters arriva, ce dernier pointant son blaster vers Alazan qui était désarmé et qui sentis tout espoir l'abandonnait, fus surpris de voir le général Krytters léviter dans les airs et se fracasser d'une rare violence contre le trône qui était désormais tacheté d'une mare de sang, je risqua un regard vers l'auteur de ce meurtre.. Primus ce tenais  au seuil de la porte, observant Urlanda.

- Alors petit frère ? On sent la fin qui approche ? Je ne te savais pas aussi mauvais stratège, vraiment.. pour un soit disant Dieu, c'est ironique, n'est-ce pas ?


Urlanda observa férocement son grand frère et dégaina son sabre laser dont le manche étaient orné de symbole, la lame luisant d'un blanc pur, il hurla de façon frustré

- J'ai toujours était le plus fort ! Le plus ambitieux ! Celui  qui était promu à un grand destin ! Tu n'as fais que me mettre des bâtons dans les roues ! Je t'ai vaincu une fois ! La seconde sera  ta mort !

Primus dégaina son sabre laser orangé à double lame tout en regardant son frère avec amusement

- Viens donc me montrer la mort, usurpateur ?

Puis les deux frère s'élancèrent l'un sur l'autre  dans des frappes assourdissante et puissante.

Alazan sentis une présence en lui, quelque chose clochait, mais ce  n'était pas obscur, il ce ressaisit et profita du conflit pour porter Johana et s'enfuir dans le couloir, la présence était toujours la, comme ci elle la guetté

Alazan continué de courir et ce malgré sa fatigue, le chemin semblait infini, mais il réussit à arrivé à la sortie, la navette principal avait était explosé mais une navette mineur était toujours présente, un soldat chargé droit devant pour s'enfuir, Alazan l'envoya rencontrer un rocher et grippa la clé de la navette pour se faufiler à l'intérieur, il déposa doucement Johana qui commençait à reprendre connaissance et qui l'interpella tout en se relevant, malgré qu'elle était sonné.

- Il faut partir !


Alazan répondit un peu trop précipitamment

- Et nos alliés ?! Ils faut les sauver !

Puis la présence en lui répondit dans sa tête.

- Vous devez vous enfuir, vos sacrifices ne servirons à rien.. Je vais vous transmettre les coordonnées d'un lieu sûr.

Alazan fus surpris et répondit à haute voix


-Vous êtes qui ?! Enfin je veux dire, d'accord.. Filez moi les coordonnées..! Johana prépare toi à  les inscrire  et quand s'envol !



- Je suis le chevalier Nael Meven, jedi vert de l'enclave Corellienne, je vais couper le lien, tu pourrais en subir les conséquences mais ton frère en souffre.


Johana regarda le jeune jedi qui était pâle et ce dernier répondit.

- Compris.. Faite ce que vous devez faire !

Le temple d'Urlanda commença à s'effondrer sous les multitudes détonations et des navettes Cyborg fusèrent depuis la base rebelles pour bombardé le temple.
Urlanda sortis de justesse du temple qui s'effondra sur lui même et envoya rocher sur rocher sur la navette qui découlait. Puis alors qu'il s'apprêtait à porter un coup fatal aux deux survivants, Urlanda fut gripper par la Force, la lame orangé de son frère Primus avait eu raison de lui..

- Je te l'avais dit, petit frère.

Primus laissa tomber le cadavre de son petit frère sans la moindre considération au sol et observa le vaisseau qui était d'ores et déjà bien loin.

Johana pilota la navette, et ce malgré les coups porté au vaisseaux, Alazan se tenais la tête douloureusement, le lien avait était fragilisé suite à la déconnexion de Sagenjo, puis Alazan perdit connaissance dans un râle de douleur suite à la mort d'Urlanda.

Les navettes Cyborg fusèrent pour essayer de stopper celle des deux fuyards mais en vain, Johana était meilleur pilote.


Alazan repris connaissance dans une baie médical. Son visage s'arrêtant sur celui de Johana, qui fut soulagé du bon rétablissement du jeune jedi.


Primus ce tenait devant le corps inerte d'Urlanda. Puis il fut rejoint par un homme  au cheveux long et noir de jais, il observait Primus de ses yeux vert qui était vide de toutes émotions et annonça d'une voix presque robotisé.

- Maître, nos forces ce dirigent vers l'asile Psychiatrique, mais ils ont rencontré des soucis en court de routes. La CorSeC, essentiellement.

Primus réprima un rire et répondit

- Très bien Sullivan. Préviens ton supérieur d'envoyer des renforts, dit lui que ça vient de moi. Je veux la mémoire de Kharsin..


Primus fit léviter un fragment depuis sa main. Puis Gréghory Sullivan se retira pour prévenir son supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le dernier espoir d'un rebelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le dernier espoir d'un rebelle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dernier Espoir.
» [Fan-Fiction] Le Dernier Espoir.
» Mission 6 : Rira bien qui rira le dernier !
» Mon lapin est un rebelle, il refuse de se connecter ! Help
» [Webzine] Le Dernier Pigeon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corellisi Doaba :: Quartiers chics :: Republica museum-
Sauter vers: