Forum de la guilde Corellisi Doaba sur Battle Meditation
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une Funeste Bataille

Aller en bas 
AuteurMessage
Helm
Padawan


Messages : 18
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 21
Localisation : Côte d'Or

MessageSujet: Une Funeste Bataille   Lun 21 Nov - 19:49

(Je me permets de poster ici, histoire de faire culpabiliser les verts Very Happy)


En ces temps troublés, la galaxie toute entière s’éteint petit à petit sous le joug de la domination de Zakel. L’impératrice Vaylin tient d’une poigne de fer le monde entre ses mains. Mais tout espoir n’est pas perdu, les Jedi n’ont pas disparu et nombreux sont ceux qui résistent et se battent pour obtenir ce qu’ils désirent tant : la paix. Aujourd’hui, l’univers connaît des soulèvements de part et d’autres de la galaxie, des mouvements de luttes sans merci où les populations souhaitent regagner la souveraineté de leur planète, inspiré par l’Alliance de l’Etranger détruisant tour à tour les Forteresses Stellaires en orbite autour des systèmes contrôlé par Zakel.

L’espoir s’est embrasé, les Jedi Verts de Coréllia comptent bien reprendre le dessus et s’organise pour prendre le contrôle de la Forteresse. C’est ainsi que Maître Luminas, Maître d’Armes de l’Ordre Jedi, et amis des Jedi Verts souhaitait s’engager dans la lutte, un devoir de Jedi mais avant tout un devoir d’amitié. Helm a vu Tython s’effondrer sans jamais pouvoir faire quelque chose, il ne souhaitait pas que les Corelliens vivent le même enfer, ce n’est ni une histoire de vengeance ni une histoire de justice. Il souhaitait apporter son expérience aux Jedi Verts, car en tant qu’ancien Chef de Guerre, il savait ce que signifiait le fait de prendre des décisions, les conséquences qu’elles engendrent ainsi que les responsabilités que l’on est tenu d’assumer. Helm prit contact alors avec Coréllia, quand il eut vent de ce qui se tramait.

Une partie semble avoir été effacée
  

« La bataille est lancée. J’observe depuis le croiseur des Corelliens l’assaut spatial qui vient juste de commencer. Les pertes sont déjà lourdes, mais ils doivent tenir bon jusqu’à ce que le bouclier soit désactivé… Espérons que l’équipe au sol ne mettra pas trop de temps. »

Maître Luminas observait avec attention via reproduction holographique le champ de bataille, il observait les différentes stratégies possibles de replies ou d’attaques. Beaucoup de choses tourmentaient le Maître Jedi, il prit soin de se préparer pour l’infiltration qui ne tardait pas à venir.

« C’est à vous ! Les boucliers de la Forteresse sont désactivés ! Coréllia compte sur vous ! »

Helm monta à bord de la navette, étrangement silencieux il repensait au plan de l’infiltration, avant de prendre la parole :
« Vous avez le droit d’avoir peur, si vous savez la gérer. Il faut avoir du stress mais du bon. Oui, le peuple de Coréllia tout entier et son destin repose sur nous tous, mais ne vous laissez pas intimider. Ce qui vous attends à l’intérieur n’a peur de rien parce qu’il n’a rien à perdre. Ce sera sa plus grande erreur. Battez-vous pour tout ce que vous aimez, pour tous ceux que vous avez juré de protéger, et battez-vous pour un monde meilleur. »

La navette infiltra alors la forteresse. Après s’être procuré un pass pour accéder à l’ascenseur, le groupe d’infiltration rejoignit le groupe qui était passé par les conduits d’aération. Mais Ephéméris ne tarda pas à les détecter, ci-tôt arrivé à la chaîne d’assemblage, le groupe déclenchait les alarmes en souhaitant passer à la pièce suivante. Tous s’étaient défendu avec habileté, mais malgré ça, certains essuyèrent quelques tirs. Pendant qu’une partie s’étaient défendues contre des tourelles, l’autre avait découpé une porte dans le mur qui bloquait l’accès à la pièce suivante.

Finalement, un seul obstacle faisait barrage entre le groupe de Jedi et Ephéméris, un Paladin, deux chevaliers de Zakel et une poignée de Skytrooper. Le groupe se répartie les tâches, et Helm prit la responsabilité d’affronter le Paladin. Le Maître Jedi avait pendant tout ce temps absorbé une quantité phénoménale d’Energie, il la déploya alors, renforçant toutes ses compétences. Il ne perdit pas de temps et engagea le duel contre le Paladin, il s’élança à toute allure contre lui, planta au dernier moment son sabre laser pour prendre appui, pivoter avec l’élan et asséner un puissant coup de pied à son adversaire ce qui eut pour effet de le faire reculer de quelques mètres. Ce dernier s’avança alors pour tenter d’empaler le Zabrak avec sa lance, tentant l’impossible Helm essaya de dévier la trajectoire en s’emparant de la lance pour planter un chevalier de Zakel voisin. Un véritable échec, en effet, le Paladin résista et retenta de transpercer le Maître Jedi, ce dernier esquiva avec habileté et résista également à une poussée de Force, il saisit alors sa chance de couper la main de son adversaire, sans succès. Il semblerait que l’ennemi soit beaucoup plus fort que les précédents, il retira sa main d’un réflexe au dernier moment, puis pris de l’élan assénant un coup de bouclier violent dans la mâchoire de Maître Luminas et profitant de sa déstabilisation pour lui transpercer l’épaule gauche. Helm hurla de douleur, mais il en fallait plus que ça pour achever un zabrak, le Maître transgressa la douleur et s’avançant sur la lance, chargeant une boule cinétique, que le Paladin encaissa, mais un instant suivant, un deux chevaliers de Zakel fut projeté sur le Paladin, ce dernier tenant fermement sa lance, arracha d’un même coup l’épaule de Maître Luminas… Se relevant aussi sec, le Paladin acheva Helm avant qu’il ne reprenne ses esprits, il transperça le torse du Maître Jedi, Helm lâcha son sabre laser, tombant fumant au sol, avant de lui-même s’effondrer au sol…

Helm Luminas ne fera jamais le chemin de retour sur Coréllia, jamais il n’a apprendra de son vivant la victoire du groupe dans la Forteresse. Ce jour-là, après de longues années où il transcendait encore et toujours la mort, échappant à un poison coriace, revenant toujours plus blessé de ses combats, il s’attachait à la vie persuadé qu’il avait encore une tâche à accomplir, et ce jour-là, il rejoignit définitivement la Force luttant pour l’espoir d’une paix durable sur Coréllia. Après tout ce temps, le Maître Jedi, le Maître d’Armes, le Vétéran, le Chef de Guerre, le Zabrak, partit les cœurs lourds de souvenirs.

Ce n’est pas tout à fait la fin pour lui. Car il n’y a pas de mort, il y a la Force, Helm continuera à vivre à travers tous ceux qui ont eu foi en lui et au travers de ses enseignements.

*Alors que son corps fut rapatrié, son dossier classé et ses affaires triées, on découvrit un message, un testament, manifestant les dernières volontés du défunt Maître*

 
Citation :

« Je vous dois la vérité, à tous, ma vie n’a pas été baignée de roses ou de lilas, bien au contraire, dans la fleur de l’âge comme dans ma jeunesse, j’ai connu et engendré de la douleur. Telle est la vie d’un Jedi. Certains connaissent mon point de vue sur ce que signifie réellement être un Jedi et cela ne se catégorise pas par le fait de porter un sabre laser bien qu’il en soit le symbole. La vie de Jedi est faite de sacrifices, de lourds sacrifices. Mais c’est aussi une vie où vous donnez aux autres tout ce que vous pouvez. Vous donnez de l’espoir aux populations là où ils en ont le plus besoin sans jamais rien demander en retour. Après tout, qu’y a-t-il de plus merveilleux que de voir l’esquisse d’un sourire sur le visage d’une petite fille qui ne savait pas ce qu’était le bonheur ?

Si vous lisez ces quelques mots, c’est que je ne suis plus de ce monde et je suis désolé de n’avoir pu tenir mes promesses. Je vous promets que j’ai lutté de toutes mes forces pour vous revenir, mais à force de toujours remettre à plus tard les choses à plus tard, elles ont fini par me rattraper et à mon tour, je vais rejoindre la Force, à l'évoquer, j'ai l'impression que nous sommes devenus de vieux amis.

Je ne vous dirais pas, de ne pas pleurer, car toutes les larmes ne sont pas un mal. Ne faites pas ce plaisir à celui ou celle ou encore à la maladie qui a pu m’emporter de vous avoir également apporté la solitude d’une âme triste. Ayez pitié des vivants, et en particulier de ceux qui vivent sans amour. Un monde sans amour est un monde triste. Sera le plus hypocrite des Jedi celui qui vous niera avec fermeté la véracité de mes propos. Je ne serai jamais loin de vous, je serai toujours là, avec vous, dans votre cœur, j’accompagnerai toujours vos pensées dans les moments les plus tristes.

J’ai passé ma vie à apprendre, j’ai toujours manifesté de la curiosité envers l’univers et j’ai ainsi cherché à apprendre encore et toujours les secrets qu’il renfermait, en passant par les plus basiques techniques de combats aux plus élaborés des techniques de Forces. A vous à qui j’ai transmis mon savoir, transmettez-le à votre tour, et ravivez la flamme perdue de tous ceux n'ayant plus foi en notre monde.

A toi Prellam Orn, Maître Jedi de ton état. Tu auras été sans doute l’un des plus sages Maître Jedi qu’il m’a été permis de faire la connaissance. J’ai pensé à toi souvent, en période de troubles, je me demandais ce que tu ferais si tu étais à ma place, sans doutes quelque chose de moins stupides que j’ai pu faire pour en arriver là, moi le bon à rien. Les conséquences de nos actions sont toujours si complexes, si diverses, que prévoir l’avenir est une entreprise bien difficile. Comment ai-je été nommé Maître d’Armes ? Je me pose encore la question. J’ai tout appris dans les livres et sur le terrain. Mais il y a des choses beaucoup plus importantes, le courage, l’amitié… Mais je voulais te remercier. Te remercier d’avoir été mon ami. Je ne suis pas le profil rêvé d’un ami, ni d’un Jedi d’ailleurs… Même si nos avis divergeaient, saches que j’ai toujours fais en sortes de te soutenir par quelconques moyens car j’avais foi en toi. Tu savais inspirer les nôtres comme peu d’entre nous savaient le faire, tu as su tenir bon le barrage de Zakel, et pour ça j’admire ta force.

Rappelez-vous, tous souvenez-vous, on peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir, d'allumer la lumière…

Moi, Helm Eiden Luminas, proclame en dernière volonté, la cession de mes biens,

A Maître Prellam Orn :
     Je lègue l'intégralité de mes écrits, j'y ai recueilli tout ce que j'ai pu apprendre au cours de ma longue existence, et ce que j'ai vécu.

A Avaera Luminas :
     Ma chère nièce, j'aurais aimé te revoir une dernière fois. A toi, je lègue mon sabre laser et ma collection de cristal de puissance, aussi inestimable que puisse être une famille.

Le reste de mes biens, je les offre au Temple de H'ratth, mon vaisseau, mon droïde et ma collection d'armes et d'armures.

Puissiez vous en faire bon usage. Nous nous reverrons dans une autre vie. Que la Force soit avec vous, à jamais. »


Ainsi s'éteignit le Maître Helm Eiden Luminas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une Funeste Bataille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Artillerie durant la bataille des Ardennes (1944)
» 1793 La bataille de Cholet
» Bataille de Brest - Dispariton de Karl Von Schwepenburg
» Bataille W40K - La profanation d’Héraclès
» Bataille au large de Brest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corellisi Doaba :: Quartiers chics :: Republica museum-
Sauter vers: