Forum de la guilde Corellisi Doaba sur Battle Meditation
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [Jeina Matthieu] Journal d'une Qadishtù expatriée

Aller en bas 
AuteurMessage
Nadalène Egan
Jedi Vert
Nadalène Egan

Messages : 657
Date d'inscription : 22/10/2014
Age : 32
Localisation : Montélimar (FR)

[Jeina Matthieu] Journal d'une Qadishtù expatriée Empty
MessageSujet: [Jeina Matthieu] Journal d'une Qadishtù expatriée   [Jeina Matthieu] Journal d'une Qadishtù expatriée EmptyLun 31 Oct - 10:25



[Jeina Matthieu] Journal d'une Qadishtù expatriée Journa12



La vision d'Urash rétrécissant dans le petit hublot arrière m'a provoqué un pincement au cœur, tout à l'heure. Mais peut être pas autant que de la ressentir s'éloigner, de me sentir arrachée aux bras bienveillants de ce monde vivant pour m'enfoncer dans ce vide glacial et inhospitalier de l'espace intergalactique.
Cela m'a fait encore plus prendre conscience d'à quel point une planète peut être un super organisme vivant.


Je m'appelle Jeina Matthieu, et j'entame ce journal afin de garder trace de mon odyssée. Pour la connaissance, mais aussi pour ne pas me perdre moi-même en chemin, me disait San Nobë.
J'ai trente ans, et je suis une Urashite, bien que contrairement à tous les autres vénérables habitants d'Urash, je n'ai pas les traits bridés, ou le teint jaunâtre.
C'est parce que ma famille n'est pas originaire de cet hôte sacré. Les Matthieu viennent, m'a t on transmis depuis mon enfance, d'un monde par delà la brume d'étoiles, appelé Corellia.
J'en ai appris la langue auprès de mes parents, qui la tenaient eux même de leurs parents, et ceux là des leurs encore avant.


De ce qui se dit, mes ancêtres étaient des explorateurs. Ils avaient entrepris une expédition au long cour dans ce qu'ils appelaient « l'espace sauvage ». Pas si sauvage que ça, si vous questionnez les Urashites. Le vaisseau de ces explorateurs s'échoua un jour sur Urash, et ils furent accueillis et adoptés par ses habitants. On dit que l'accueil fut si bon et la culture de ce monde si fascinante qu'ils ne cherchèrent jamais à repartir. Je pense pour ma part, plus prosaïquement, que l'accouplement avec ce qui était pour eux les autochtones » fut le véritable moteur de leur installation définitive.


A ma naissance, on avait annoncé à mes parents que le Souffle du Serpent1 était puissant en moi, et que je pourrais faire partie de la caste des Qadishtù2. Loué soit l'Uga-mush3, la différence physionomique de mon visage n'affectait en rien le Ren4 des autres urashites à mon égard, pas même des enfants, et je pus grandir en suivant la longue formation des manipulateur du Qi5, ce qui était un privilège rare.
En effet, si tout le monde chez nous est éduqué à  percevoir et reconnaître le Souffle en soi, seuls quelques élus bénéficiaient d'un semblant de contrôle dessus. Un cadeau de l'Uga-mush, afin de servir le Pârana6 avec Ren.


Je prends conscience que ces notions vernaculaires doivent perdre les étrangers à notre culture. Je tenterais de rajouter des annotations à ces pages pour plus de lisibilité. Mais pour l'heure, le vaisseau doit entrer en hyperespace et je vais devoir me concentrer. La carte d'astrogation de mes ancêtres va me servir pour tracer un cap vers leur monde.


L'océan d'étoile est agité de vagues incertaines depuis quelques années. Notre monde commence à en subir le ressac, et il est du devoir des Gardiens d'Urash de veiller à son harmonie. Aussi m'a t on envoyée déterminer quelle action je serais en mesure de porter en ce sens dans cette galaxie de mes origines, comme émissaire.


Je dois avouer que cela ravit ma curiosité, et déjà, cette idée de partir explorer cette myriade de mondes me permet de mieux vivre l'absence de perception de Vie derrière mes moteurs.


1. Formule poétique pour désigner le Qi.5
2. Caste d'utilisateurs du Qi.
3. L'Uga-Mush signifie « serpent ». Il symbolise le tracé que suit le Qi à travers nos corps, et personnifie pour nous la volonté de cette Source d'énergie vitale, le Qi.
4. Le Ren est une notion moraliste renvoyant à un comportement exemplaire. En Basic, on peut le traduire par Respect, ou Bienveillance.
5.  Le Qi est cette énergie qui régit le cosmos et anime les êtres vivants. Enne nous pénètre, nous éveille, et nous relies les uns aux autres.
6. Le Pârana est la manifestation du Ren dans le Qi. Il est, à nos yeux, la nature profonde de l'Uga-Mush, invitation à la vie, à l'harmonie. Son opposé est le Niama, qui symbolise les excès, les carences, les déséquilibres en tout genre, et l'absence de Ren. Il n'a pas d'existence en soi, il est plutôt l'absence de Pârana.


Who said he wanna break the cutie ?

[Jeina Matthieu] Journal d'une Qadishtù expatriée Signat10


Dernière édition par Nadalène Egan le Lun 7 Nov - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadalène Egan
Jedi Vert
Nadalène Egan

Messages : 657
Date d'inscription : 22/10/2014
Age : 32
Localisation : Montélimar (FR)

[Jeina Matthieu] Journal d'une Qadishtù expatriée Empty
MessageSujet: Re: [Jeina Matthieu] Journal d'une Qadishtù expatriée   [Jeina Matthieu] Journal d'une Qadishtù expatriée EmptyLun 7 Nov - 21:28



Je suis arrivée sur Corellia avec mon margid'da1. Les protocoles des ancêtres n'ont que peu changé, et j'ai pu me poser dans un spatioport de la capitale, Coronet City. Les Deniers conservés dans la famille ont suffit pour la taxe, mais si je ne veux poursuivre mon séjour sans tout dilapider, il me faudra faire autrement.

L'Uga-mush me sourit : A peine sortie du spatioport, je croisais un groupe de jedi verts, ceux-là même que je devais trouver et rencontrer. Ils partaient en mission, et m'ont permis de les suivre et de les observer. J'ai pris soin de ne pas interférer et de rester en retrait.

Je suis actuellement dans leur temple caché, situé au croisement de deux méridiens de Qi de la planète. L'endroit est puissant, profondément ancré dans la nature. Malheureusement, depuis l'arrivée du Dragon2 dans cette partie de la galaxie, même ce genre de lieu sacré et puissant dans ce qu'ils appellent la Force, est parasité par le Niama3.

L'harmonie est perturbée, et la San Sanaki Egan m'a avoué que cela trompait l'équilibre des jedi. Les disputes entre eux sont devenues plus courantes. En écoutant la planète, j'en avais eu la même perception.

Bien qu'Urash ait été épargnée jusqu'ici, les perturbations subtile dans l'harmonie commencent à nous atteindre, nous aussi. Les animaux ont des comportements nouveaux, la flore et les saisons semblent progressivement déréglées... Qui sait si notre peuple n'en arrivera pas à sombrer dans les querelles relationnelles, à son tour. Cela me travaille. Mais je dois éviter toute précipitation, et apprendre, observer, interpréter.

Je me demande comment s'en sortent mes compagnons envoyés sur Zakel, et dans l'Empire...



1. Littéralement "Char du lointain", vaisseau spatial.
2. Surnom donné à l'Empire éternel, en raison de sa puissance dévastatrice.
3. Opposé du Pârana, correspond aux ténèbres, à l'absence d'équilibre et d'harmonie.


Who said he wanna break the cutie ?

[Jeina Matthieu] Journal d'une Qadishtù expatriée Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Jeina Matthieu] Journal d'une Qadishtù expatriée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Dofus au journal télévisé :)
» [Journal] Votes du conseil comtal
» Journal d'un paumé (zazou X)
» Recherche une personne pour gérer un Journal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corellisi Doaba :: Quartiers chics :: Republica museum-
Sauter vers: